Velouté de butternut au Morbier AOP et croûtons de pain d'épices

Onctuosité, douceur et gourmandise dans ce velouté de saison original avec une courge bio et du pain d'épices artisanal de chez Dosnon Doumiel.

Velouté de butternut au Morbier AOP et croûtons de pain d'épices

Mon panier - (2 PERS.)

  • Butternut
  • Pomme de terre
  • Morbier
  • Pain d'épices
  • Oignon
  • Bouillon de légumes
  • Voir les quantités

Mon placard

  • Sel, poivre
  • Huile d'olive

À table !

à table
Env. 40 minutes (dont 20 min de préparation)

Mes ustensiles

mes utensiles
  • Une bouilloire (facultatif)
  • Une grande casserole + un couvercle
  • Un blender ou un mixeur plongeant
  • Un grille-pain (ou une poêle)

Ma cave

ma_cave
Optez pour un vin blanc gras et vif à la fois mais pas sucré pour ne pas alourdir l'accord : un Meursault de Bourgogne ou un Condrieu de la Vallée du Rhône par exemple, conviendront bien avec ce velouté. 

On attaque ?

  • :

    Les prémices - Faites bouillir de l'eau (environ 1 L pour 2 pers. - avec une bouilloire pour aller plus vite), elle servira à cuire les légumes.

  • 5 min. :

    Strip-tease végétal - Mettez une grande casserole à chauffer sur feu doux avec un filet d'huile d'olive. Épluchez l'oignon, coupez-le en 4 et ajoutez-le à la casserole. Épluchez la pomme de terre, coupez-la en cubes (plus ils seront petits, plus vite ils cuiront !). Ajoutez-les au fur et à mesure à la casserole et remuez. Faites revenir doucement le temps de préparer la courge.

  • ampoule.png

    Astuce : éplucher une butternut plus facilement ! - Faites chauffer la butternut entière au micro-ondes à la puissance maximale pendant 5 min. environ. La peau va ainsi se ramollir et sera plus facile à retirer ! Sortez alors la butternut (en faisant attention de ne pas vous brûler !) et à l'aide d'un torchon, tenez-la bien puis épluchez-la.

  • 10 min. :

    Espèce de courge ! - Retirez la peau de la butternut à l'aide d'un économe ou d'un bon couteau de cuisine (sans vous couper, la peau est glissante !). Enlevez les graines à l’intérieur avec une cuillère à soupe. Coupez la chair en petits morceaux et ajoutez-les à la casserole. Recouvrez avec de l'eau chaude à hauteur des légumes (pas plus - environ 1 L pour 2 pers.). Ajoutez le bouillon de légumes en poudre et remuez. Faites cuire à couvert et à feu moyen/vif pendant 20 min. environ jusqu'à ce que les légumes soient tendres.

  • 4 min. :

    Les gourmandises - Pendant ce temps, retire la peau du Morbier et coupez-le en cubes. Passez le pain d'épices au grille-pain (ou pour les gourmands, faites-le dorer dans une poêle avec une belle noisette de beurre). Ensuite, attendez qu'il refroidisse un peu et coupez-le en croûtons. Mettez de côté.

  • 5 min. :

    In the mix ! - Une fois les légumes cuits, mettez de côté dans un bol quelques louches de leur eau de cuisson. Mixez le tout au blender (ou au mixeur plongeant), goûtez puis ré-assaisonnez selon vos goûts. Si vous préférez une texture plus liquide, ajoutez-y un peu d'eau de cuisson mise de côté.

  • :

    À taaable ! -Servez la soupe dans de grands bols ou des assiettes creuses et parsemez-la des dés de Morbier et des croûtons. Bon app' !

  • love_planet.png

    Recette bas carbone - 100% de saison, 90% de produits bio ou en circuit court et peu de protéines animales : cette recette est bonne pour la planète ! Elle contient seulement 424 g de CO₂ par assiette (contre 1240 en moyenne par plat en France).
    Une recette gourmande et responsable !
    Calcul réalisé avec Etiquettable.

Cette recette vous plait ? Mais, entre nous, vous savez qu’il y a de grandes chances que vous ne la fassiez pas, non ? Les ingrédients manquants, les légumes pas frais au fond du frigo... bref la motivation qui flanche. Bonne nouvelle, vous n’êtes pas sur un simple site de recettes. Vous êtes chez Foodette, la solution pour enfin cuisiner sans prise de tête !

C'est quoi Foodette ?

Partagez cette recette

Le saviez-vous ?

Dans la famille des "cucurbita moschata" (ou courges musquées), on demande la butternut ! En forme de poire, l'écorce beige, la chair jaune orangé, la « doubeurre » doit son nom à la texture beurrée et veloutée qu'elle donne aux différentes recettes.