Truite à la grenobloise

Le recette traditionnelle avec une truite entière par personne de la Pisciculture de Villette servie avec des croûtons de pain de mie dorés, du citron et un beurre noisette aux câpres. Le tout accompagné d'un écrasé de pommes de terre et persil.

Truite à la grenobloise

Mon panier - 2 pers.

Mon placard

  • Sel, poivre
  • Beurre (60 g environ pour 2)
  • Huile d'olive

À table !

à table
Env. 35 minutes

Mes ustensiles

mes utensiles
  • Une casserole + un couvercle
  • Une grande poêle

Ma cave

ma_cave
Pour aller avec le côté citronné et beurré de la sauce, accompagnez ce plat d'un vin blanc ample et rond en bouche qui aura du répondant comme un Sancerre ou un Pouilly fumé de la Vallée de la Loire. Des Bourgogne blancs conviendront aussi très bien.

On attaque ?

  • 7 min :

    "100 patates ?!"- Épluchez et coupez les pommes de terre en cubes de taille moyenne (3 cm environ). Mettez-les dans une casserole, ajoutez une pincée de sel et couvrez d'eau froide juste à hauteur. Mettez à chauffer sur feu vif avec un couvercle. Une fois l'ébullition atteinte, comptez environ 20 min. de cuisson.

  • 7 min :

    Les condiments - Coupez le citron en 2 (gardez-en une moitié pour la fin). Pelez-le à vif (enlevez la peau en suivant la courbe du citron), levez les suprêmes (la chair) et coupez-les en petits dés comme sur les photos. Lavez, séchez puis coupez finement les feuilles de persil. Mettez de côté séparément.

  • 3 min :

    Les croûtons bien dorés - Faites chauffer une grande poêle avec un filet d’huile d’olive et une noix de beurre. Coupez le pain de mie en croûtons et mettez-les dans la poêle. Faites-les dorer à feu moyen/vif en remuant régulièrement (3-4 min. environ - ajoutez éventuellement un peu de matière grasse en cours de route pour que les croûtons colorent mieux). Versez-les ensuite dans une assiette recouverte de papier absorbant et mettez la poêle de côté pour la suite.

  • 3 min :

    Les truites à poêle ! - Rincez abondamment les truites et essuyez-les. Sur feu moyen, faites chauffer la poêle avec un filet d’huile d’olive et une noix de beurre. Une fois le beurre mousseux, déposez-y les truites et faites-les cuire à feu moyen 4 min. environ de chaque côté. Une fois cuites (vérifier en soulevant un peu de peau vers l'arête centrale, la chair doit s'en détacher facilement), déposez-les dans les assiettes, coupez le feu et gardez la poêle pour la suite.

  • 5 min :

    L'écrasé de pommes de terre - Une fois les pommes de terre cuites (plantez-y la pointe d'un couteau, elle doit y entrer sans résistance), égouttez puis remettez-les dans votre casserole. Écrasez-les à l'aide d'un presse-purée ou d’une fourchette, ajoutez-y un peu de beurre ou d'huile d'olive (facultatif), le persil (vous pouvez en garder pour mettre sur le poisson), du sel et du poivre. Goûtez et ré-assaisonnez selon vos goûts.

  • 3 min :

    Le beurre noisette aux câpres - Mettez la poêle sur feu moyen, ajoutez-y du beurre (20 g pour 2 pers.) à la poêle et laissez-le fondre jusqu'à ce qu'il prenne une couleur "noisette". Ajoutez à ce moment-là les câpres, baissez le feu et remuez.

  • :

    Dressage - 2 options de dégustation : 1/ la truite entière ou 2/ la truite en filets (en suivant les photos ci-dessous). Dans les 2 cas dégustez-la en l'arrosant du beurre noisette et en la parsemant de dés de citron, des croûtons et du persil. Salez, poivrez les truites et n'hésitez pas à les arroser d'un peu de jus de citron et de beurre noisette restant pendant le repas. Bon appétit !

Cette recette vous plait ? Mais, entre nous, vous savez qu’il y a de grandes chances que vous ne la fassiez pas, non ? Les ingrédients manquants, les légumes pas frais au fond du frigo... bref la motivation qui flanche. Bonne nouvelle, vous n’êtes pas sur un simple site de recettes. Vous êtes chez Foodette, la solution pour enfin cuisiner sans prise de tête !

C'est quoi Foodette ?

Partagez cette recette

Le saviez-vous ?

"À la grenobloise" désigne cette sauce à base de beurre, câpres, citron et croûtons qui accompagne plus souvent de la raie. Mais l'histoire ne nous dit pas si elle est originaire de Grenoble ou pas !