Papillote de merlu et tian provençal

Une recette tout en légèreté avec du merlu de nos côtes cuit en papillote avec une sauce vierge à base de tomates et thym-citron frais et à accompagner d'un tian de légumes bio. Vous allez entendre les cigales chanter dans vos assiettes ;)

Papillote de merlu et tian provençal

Mon panier - (2 PERS.)

  • Merlu
  • Courgette
  • Tomate fraîche
  • Oignon
  • Oignon nouveau
  • Thym-citron
  • Origan séché
  • Voir les quantités

Mon placard

  • Sel, poivre
  • Huile d'olive

À table !

à table
Env. 40 minutes (dont 25 min de préparation)

Mes ustensiles

mes utensiles
  • Un four
  • Un plat allant au four
  • Un bol
  • Du papier sulfurisé (ou alu)

Ma cave

ma_cave
Pour profiter pleinement de ce plat, optez pour un Baux-de-Provence rosé bien frais !

On attaque ?

  • :

    Les prémices - Préchauffez votre four à 200° (th.6/7).

  • ampoule.png

    Le fin du fin ! - Si vous avez une mandoline, c'est le moment de la sortir pour réalisez des belles rondelles bien fines :)

  • 15 min. :

    Un tian vaut mieux que... - Huilez un plat allant au four. Lavez tous les légumes et épluchez l'oignon. Mettez de côté la moitié d'une petite tomate - environ 50 g - elle vous servira pour la sauce. Coupez le reste des légumes et l'oignon en rondelles ou demi-rondelles de même épaisseur (env. 3 mm) puis disposez-les dans le plat en les alternant. Parsemez d'origan séché, de sel et de poivre et arrosez d'huile d'olive (2 cs pour 2 pers.). Enfournez à 200° (th.6/7) pour au moins 30 min. jusqu'à ce que les légumes soient cuits (si vous préférez des légumes plus confits, prolongez la cuisson de 10 minutes).

  • :
    Tian 1
    Tian 2
  • ampoule.png

    Thym-Thym ! - Pour effeuiller le thym-citron plus facilement, faites glisser votre pouce et votre index le long de la tige en la pinçant légèrement pour en retirer les feuilles !

  • 5 min. :

    La sauce vierge - Pendant que le tian cuit, coupez la moitié de tomate restante en petits morceaux (avec un couteau à dents c'est plus pratique !). Coupez finement l'oignon nouveau (tout se mange, le blanc comme le vert). Effeuillez le thym-citron (gardez un brin de côté pour la fin). Mettez le tout dans un bol avec de l'huile d'olive (1 cs pour 2 pers.), un peu de sel, de poivre et mélangez. Goûtez et ré-assaisonnez selon vos goûts.

  • ampoule.png

    La cuisson en papillote - Elle permet aux aliments d’avoir une cuisson à la vapeur ! Pour cela, la papillote doit être hermétique, c’est-à-dire bien fermée.

  • ampoule.png

    La cuisson du poisson - Si le poisson a de la peau, cuisez-le avec ! Elle se retirera facilement après la cuisson ! Et pour savoir si votre poisson est cuit, écartez délicatement la chair à l’aide d’un couteau : elle doit être d’un beau blanc nacré. Si elle est encore translucide, laissez-le cuire encore 1 à 2 min. à couvert.

  • 6 min. :

    Les papillotes rigolotes - 15 min. avant la fin de la cuisson du tian, découpez un rectangle de papier sulfurisé (ou de papier alu) par personne, de la taille d’une feuille de papier A3. Salez le poisson et déposez-le sur la feuille (peau vers le bas). Recouvrez-le de la sauce vierge. Fermez la papillote en tournant les extrémités comme un papier bonbon (aidez-vous des illustrations ci-dessous) ! Enfournez pour 10-12 min. environ à côté du tian.

  • :

    À taaable ! - Une fois le tian et le poisson cuits (ouvrez une des papillotes pour vérifier : la chair du poisson doit être d'un blanc nacré), sortez-les du four. Servez en parsemant le poisson avec le thym-citron mis de côté. Bon app' !

Cette recette vous plait ? Mais, entre nous, vous savez qu’il y a de grandes chances que vous ne la fassiez pas, non ? Les ingrédients manquants, les légumes pas frais au fond du frigo... bref la motivation qui flanche. Bonne nouvelle, vous n’êtes pas sur un simple site de recettes. Vous êtes chez Foodette, la solution pour enfin cuisiner sans prise de tête !

C'est quoi Foodette ?

Partagez cette recette

Le saviez-vous ?

À l’origine, le "tian" était un plat en terre cuite traditionnel de Provence. Le contenant donnant comme souvent son nom au contenu, il désigne aujourd'hui une préparation culinaire typique de la région !