Cochon fermier au sirop d'érable

Un bon morceau de porc grillé, une sauce sirop d'érable/gingembre frais et une purée patate douce/carottes... Vous allez vous ré-ga-ler !

Cochon fermier au sirop d'érable

Mon panier - (2 PERS.)

  • Filet mignon de porc
  • Patate douce
  • Carotte
  • Crème entière liquide de normandie
  • Gingembre frais
  • Sirop d'érable
  • Échalote
  • Ail rose
  • Cannelle en poudre
  • Voir les quantités

Mon placard

  • Sel
  • Poivre
  • Huile d’olive
  • Beurre

À table !

à table
Env. 35 minutes

Mes ustensiles

mes utensiles
  • Une casserole + un couvercle
  • Une poêle + un couvercle
  • Un presse purée (ou un mixeur)

Ma cave

ma_cave
Avec cette recette sucrée/salée, nous vous conseillons d'opter pour un vin rouge léger mais néanmoins bien fruité et gourmand comme, par exemple, un Brouilly, un Fleurie ou un Morgon du Beaujolais.

On attaque ?

  • 5 min :

    La purée orange #1 - Épluchez et coupez les carottes en petits morceaux (plus ils seront petits, plus vite ils cuiront !). Mettez-les dans une casserole, ajoutez une pincée de sel et couvrez bien d'eau (plus qu'à hauteur car la patate douce viendra aussi prendre son bain après !). Mettez à chauffer sur feu vif avec un couvercle. Une fois l'ébullition atteinte, laissez cuire à feu moyen/vif 10 min.

  • 5 min :

    Le cochon bien doré - Pendant que les carottes cuisent, faites chauffer une poêle sur feu vif avec un peu de beurre. Lorsqu'il commence à crépiter, déposez-y le morceau de porc entier (vous le découperez en fin de cuisson) et faites-le dorer de tous les côtés. Une fois bien doré, baissez le feu et ajoutez-y un peu de beurre, l'échalote épluchée et coupée finement ainsi que la gousse d’ail entière avec sa peau (écrasez-la légèrement sur votre plan de travail avec la paume de votre main). Assaisonnez, remuez puis couvrez (avec un couvercle ou du papier alu). Laissez cuire à feu doux/moyen de 10 à 20 min. (en fonction de l'épaisseur du morceau), en le retournant et en l'arrosant de son jus de cuisson de temps à autre.

  • 5 min :

    La purée orange #2 - Épluchez également la patate douce et coupez-la en cubes de taille moyenne (3 cm environ). Au bout des 10 min. de cuisson des carottes, ajoutez les cubes de patate (l'eau dans la casserole doit arriver à hauteur des légumes, pas plus, au besoin, rajoutez-en un peu). Poursuivez la cuisson pendant 10 min.

  • Time to relax ! :

    Vous pouvez faire ce que bon vous semble pendant 10 min. :)

  • 5 min :

    La purée orange #3 - Une fois vos légumes cuits, égouttez-les (jetez l'eau de cuisson) puis remettez-les dans votre casserole. Écrasez-les à l'aide d'un presse-purée ou d’une fourchette (pour une texture plus lisse, vous pouvez le faire au mixeur). Ajoutez-y la crème (10 cl pour 2 pers.), du sel, du poivre et la cannelle (à doser selon vos goûts). Goûtez et ré-assaisonnez au besoin. Gardez votre purée au chaud jusqu’au moment de servir.

  • 5 min :

    Séance de laquage - Peu avant la fin de cuisson du porc, épluchez le gingembre et râpez-le finement. Une fois cuit (faites une entaille, il doit être cuit à coeur), augmentez le feu sur moyen/vif et ajoutez à la poêle : le sirop d’érable, un peu d'eau (2 cs pour 2 pers.) ainsi que le gingembre râpé. Salez et poivrez puis laissez la sauce réduire un peu 2/3 min. (si elle est devenue trop sirupeuse à votre goût, rallongez-la avec encore un peu d'eau).

  • :

    À table ! - Enfin, découpez le porc en tranches de 3 cm et répartissez-les dans les assiettes. Nappez-les de la sauce au sirop d'érable et accompagnez le tout de la purée orange. Bon appétit !

Cette recette vous plait ? Mais, entre nous, vous savez qu’il y a de grandes chances que vous ne la fassiez pas, non ? Les ingrédients manquants, les légumes pas frais au fond du frigo... bref la motivation qui flanche. Bonne nouvelle, vous n’êtes pas sur un simple site de recettes. Vous êtes chez Foodette, la solution pour enfin cuisiner sans prise de tête !

C'est quoi Foodette ?

Partagez cette recette

Le saviez-vous ?

Le sirop d'érable est produit à partir de l'eau (ou sève) d'érable recueillie au début du printemps et qui est ensuite concentrée par ébullition. C’est donc un édulcorant naturel sans aucun additif, ni colorant. La légende raconte qu’un Amérindien l'aurait découvert après avoir observé un écureuil débordant d’énergie s’abreuver à l’eau d’un arbre...