Burger estival de poulet fermier

Des buns artisanaux de chez Graines de Créateurs, du poulet grillé, une sauce maison à l'estragon et des courgettes en 2 façons : un incontournable !

Burger estival de poulet fermier

Mon panier - (2 PERS.)

  • Filet de poulet
  • Crème fraîche épaisse
  • Pain à burger "bun"
  • Courgette
  • Pousses de salade
  • Oignon nouveau
  • Noisettes
  • Estragon
  • Voir les quantités

Mon placard

  • Sel, poivre
  • Vinaigre balsamique
  • Moutarde
  • Huile d'olive

À table !

à table
Env. 30 minutes (dont 25 min de préparation)

Mes ustensiles

mes utensiles
  • Deux poêles
  • Un saladier + une essoreuse à salade
  • Un four ou un grille-pain

Ma cave

ma_cave
Dégustez ces burgers avec un vin blanc fruité (un Mâcon) ou un rouge léger en bouche (un jeune Saumur-Champigny).

On attaque ?

  • 8 min. :

    Les courgettes à (la) poêle ! - Rincez et coupez finement l'oignon nouveau (tout se mange, le blanc comme le vert !). Faites chauffer une poêle à feu doux/moyen avec un filet d’huile d’olive. Une fois chaude, déposez l'oignon nouveau dedans et faites-le revenir le temps de préparer la suite.
    Lavez les courgettes. Coupez-en la moitié en fines rondelles. Ajoutez-les à la poêle, salez, poivrez et remuez. Laissez cuire à feu moyen/vif en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que l’ensemble soit bien doré et fondant (environ 15 min. - au besoin rajouter un peu d'eau dans la poêle).

  • 8 min. :

    Les courgettes en salade - Dans un saladier, préparez une vinaigrette avec de l’huile d'olive (2 cs pour 2 pers.) et du vinaigre balsamique (1 cs pour 2 pers.). À l’aide d’un économe, coupez l’autre moitié des courgettes en tagliatelles comme sur les photos. Lavez et essorez la salade. À l'aide d'un couteau, hachez grossièrement les noisettes. Ajoutez-le tout au saladier. Salez, poivrez, remuez et mettez au frais.

  • :
    00000016
    00000017
    00000018
    00000019
  • ampoule.png

    La cuisson du poulet - Pour savoir si le poulet est cuit, faites-y une petite entaille : il doit être blanc à cœur (la chair ne doit plus être rosée). Si ce n'est pas le cas, remettez-le dans la poêle et continuez la cuisson quelques minutes.

  • 1 min. :

    Le poulet doré - Faites chauffer une autre poêle sur feu moyen/vif. Pendant ce temps, coupez le poulet en plusieurs gros morceaux afin qu'ils puissent rentrer dans les burgers. Salez et poivrez-les bien. Quand la poêle est bien chaude, versez-y un filet d’huile d’olive et déposez-y les morceaux de poulet. Faites-les dorer quelques minutes de tous les côtés jusqu'à ce qu'ils soient cuits.

  • ampoule.png

    Aller plus vite ! - Pour effeuiller l'estragon plus facilement, faites glisser votre pouce et votre index le long de la tige en la pinçant légèrement pour en retirer les feuilles !

  • 3 min. :

    La sauce à l'estragon - Pendant que le poulet cuit, lavez, séchez, effeuillez et hachez l’estragon. Directement dans le pot, mélangez la crème fraîche avec de la moutarde (1 cc pour 2 pers.), l’estragon ciselé, un peu de sel et de poivre. Goûtez et ré-assaisonnez selon vos goûts. Mettez au frais.

  • 1 min. :

    Les buns bronzés - Mettez votre four en mode grill. Coupez vos buns en deux. Placez-les sous le grill (côté mie vers le haut) pour les faire dorer (vous pouvez aussi les passer au grille-pain).

  • 5 min. :

    À taaable ! - Une fois l'ensemble prêt, montez les burgers : sur le bun du dessous, étalez de la sauce à l’estragon puis disposez les morceaux de poulet, un peu du mélange oignon/courgettes, encore un peu de sauce et couvrez du bun-chapeau. Servez-les accompagnés de la salade. Bon app' !

Cette recette vous plait ? Mais, entre nous, vous savez qu’il y a de grandes chances que vous ne la fassiez pas, non ? Les ingrédients manquants, les légumes pas frais au fond du frigo... bref la motivation qui flanche. Bonne nouvelle, vous n’êtes pas sur un simple site de recettes. Vous êtes chez Foodette, la solution pour enfin cuisiner sans prise de tête !

C'est quoi Foodette ?

Partagez cette recette

Le saviez-vous ?

L’estragon porte, entre autres, les surnoms de « dragon » et de « serpentine » car selon de vieilles croyances cette herbe chasserait les serpents et viendrait à bout des leurs morsures...