Canard fermier, sauce Xipister et pommes de terre sautées

Des tranches de magret de canard en direct de la Ferme d'Enjacquet dans le Gers à accompagner de la fameuse sauce "Xipister", bien relevée, du Pays basque et de pommes de terres bio à poêler avec du thym frais.

Cette recette n'est pas à la carte en ce moment !
Pour savoir quand vous pourrez la commander à nouveau, en savoir plus sur Foodette et voir les recettes disponibles actuellement rendez-vous par ici !

Canard fermier, sauce Xipister et pommes de terre sautées

Mon panier

  • 270 g de tranches de magret de canard
  • 600 g de pommes de terre
  • 4,5 cl de vinaigre de vin blanc
  • 1 gousse d'ail
  • 1/4 cc de piment d'Espelette
  • 1/6 botte de thym

Mon placard

  • Sucre, sel, poivre
  • Huile d'olive
  • Beurre (15 g)

À table !

à table
Env. 40 minutes (dont 20 min de préparation)

Mes ustensiles

mes utensiles
  • Deux poêles (dont une grande)

Ma cave

ma_cave
Dégustez ce plat avec un vin rouge du Pays basque aux notes épicées et bien charnu : un Irouléguy.

On attaque ?

  • ampoule.png

    Aller plus vite ! - Pour effeuiller le thym plus facilement, faites glisser votre pouce et votre index le long de la tige en la pinçant légèrement pour en retirer les feuilles !

  • 10 min. :

    100 patates ! - Lavez et coupez les pommes de terre en petits cubes ou en rondelles (vous pouvez garder la peau). Séchez-les bien (cela permettra d'enlever l'amidon et d'éviter qu'elles n'accrochent à la cuisson). Effeuillez le thym.

  • 2 min. :

    À la poêle ! - Dans une grande poêle, faites chauffer un filet d'huile d'olive avec une belle noix de beurre et la moitié du thym effeuillé (gardez le reste pour la sauce). Faites-y revenir les pommes de terre à feu vif pendant 5 minutes. Une fois qu'elles sont bien colorées, baissez le feu, ajoutez du sel et laissez-les cuire pendant 20-25 min. en remuant régulièrement.

  • :

    TIME TO RELAX - Vous avez 15 min. devant vous, profitez-en !

  • 3 min. :

    Aïl, aïl, aïl ! - Épluchez la gousse d'ail et coupez-la finement (jetez le germe au milieu et si elle très grosse, coupez-en seulement la moitié !). Mettez de côté.

  • 1 min. :

    Mon canard - Faites chauffer une autre poêle sur feu vif. Salez les tranches de magret de canard sur tous les côtés. Une fois chaude, déposez-les dans la poêle et saisissez-les 1 min. de chaque côté pour une cuisson rosée (un peu plus si vous l'aimez plus cuit !). Sortez-les de la poêle, mettez-les de côté et recouvrez-les de papier aluminium.

  • ampoule.png

    Du gras ! - La graisse du magret va fondre en partie dans votre poêle : débarrassez vous-en en cours ou fin de cuisson.
    Pour cela, 2 solutions :
    1/ ajoutez pour la gourmandise un peu de graisse fondue à la poêlée de pommes de terre !
    2/ faites couler de l’eau très chaude dans votre évier. Pendant que l’eau coule, versez dans l’évier l’excédent de graisse de la poêle : cela va lui permettre de ne pas se figer et ainsi ne pas boucher vos tuyaux !

  • 2 min. :

    La sauce Xipister - Enlevez l'excédent de graisse de la poêle et remettez cette dernière à chauffer sur feu moyen. Versez-y : du sucre (1 cs pour 2 pers.), le vinaigre de vin blanc, de l'eau (2 cs pour 2 pers.), le piment d'Espelette, l'ail hâché et le thym restant. Remuez bien en grattant le fond de la poêle avec une spatule pour récupérer les sucs de cuisson puis laissez réduire quelques minutes afin d'obtenir une sauce un peu épaisse (si la sauce a trop réduit - qu’elle s’est trop épaissie -, rajoutez un peu d’eau (1 à 2 cs)).

  • :

    À taaable ! - Une fois l'ensemble cuit et prêt, servez en nappant le tout de sauce (mangez aussi le gras du canard, celui-ci est excellent !). Bon app' !

Cette recette n'est pas à la carte en ce moment !
Pour savoir quand vous pourrez la commander à nouveau, en savoir plus sur Foodette et voir les recettes disponibles actuellement rendez-vous par ici !

Partagez cette recette

Le saviez-vous ?

La sauce Xipister est un assaisonnement incontournable de la cuisine basque traditionnelle. Le piment d’Espelette en est l'ingrédient phare, il y apporte de la chaleur en bouche et une pointe d’amertume.